Le Pendu

Le douzième arcane du Tarot dont le complémentaire est la roue de Fortune représente un homme pendu par un pied, apparemment attaché par une corde (un lien) les arbres jaunes qui soutiennent la branche à laquelle notre Pendu est accroche symbolisent encore les colonnes du temple.  Chaque arbre à six nœuds ou embryons de branche de couleur rouge, au total 12.  Le Pendu porte un pourpoint bleu aux manches rouges.  Ces arbres semblent substituer leur énergies au Pendu dont les mains sont liées (ou semblent l’être)  derrière le dos.  Ses braies sont jaunes et ses chausses rouges.  Sa ceinture est blanche comme la corde qui le lie et le parement des neuf  boutons du pourpoint  (rappel de l’Hermite)  Deux croissants symbolisent les poches sur la partie jaune des basques (rappel de l’Amoureux)  C’est arcane est particulièrement ambivalent  car si on le retourne, le Pendu sourit et semble danser.  Il ne souffre pas ou ne recherche pas la souffrance par elle-même. L’homme est un apprenti, la douleur est son maître.  Pieds droit replié derrière la jambe gauche (rappel de l’Empereur) il semble libre.  Ses mains sont peut être liées mais nous n’en savons rien et la corde qui le lie n’est qu’enroulée autour du pied.  Le Pendu est l’initié qui a inversé les valeurs de ce monde et comprit son mystère et le poids des vanités.  Ce qui est en haut est  en bas.  Il à fait descendre son âme pure dans son corps et son corps dans son âme  pour former un tout.  Il y a renoncement au monde matériel. Véritable aliénation.  C’est le symbole de la Mort Symbolique.

4 votes. Moyenne 2.75 sur 5.

Banniere oeka

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site